Actualités 

Echos des médias

et retrouvez l'info sur Facebook ! Clipperton - La Passion et sur CPOM

TEASER

Avant-film court-métrage de 2' de
National Geographic-Pristine Seas

ANNIVERSAIRE

PODCASTS

ECHOS des MEDIAS

National Geographic - Pristine Seas

Le Blog de Paul Rose, chef d'expédition mars 2016

Latest Posts

NatGéo / UPF - 21 juin 2016 : Une réserve marine à Clipperton, l'île de La Passion ?

UPF 13/04/2016 : UPF Exposition « Ile de la Passion (Clipperton) – un laboratoire unique à ciel ouvert »

Tahiti Infos
04/04/2016 : Victoriano Alvarez le roi violeur de Clipperton.

Suites de PASSION 2015

Colloque à l'Assemblée nationale, Paris- 15/11/2015 - Clipperton au plus haut sommet de l'Etat (UPF) Clipperton pourrait devenir une station d'observation climatique 02/09/2015 (Polynésie 1ère)

Que veut faire la France de l'îlot Clipperton ? 04/09/2015 (La Croix)

Clipperton, atoll du bout du monde va-t-il accueillir une base scientifique permanente ? 03/07/2015 : France TV Outre-Mer, DomTomNews, À la une | titrespresse.com, Agence France-Presse Inagist

Clipperton, au cœur du Pacifique, un laboratoire à ciel ouvert . 03/07/15 : AFP Tahiti Infos, inouvelles.org, Tumblr, Actualité en France, Titles.ws

Clipperton, atoll du bout du monde et laboratoire à ciel ouvert

MISSION AURORE – LE « PRAIRIAL » SOUTIENT LA MISSION SCIENTIFIQUE « PASSION 2015 » SUR L’ATOLL DE CLIPPERTON De FS Prairial |  |

PORTRAIT DE POLYNÉSIE: DEUX BALEINIERS À BORD DU PRAIRIAL De FS Prairial |  |

Expédition PASSION 2015

Toute la passion de Clipperton . Tahiti News 24/06/15

Christian Jost : "Il faut sauver la sentinelle Clipperton", TNTV, 23/06/15

" L’équipe du Prairial découvre 1,2 kg de cocaïne à Clipperton ". Tahiti-Infos

" Passion 2015 : Clipperton, une micro-planète visitée par un député " . UPF, (milieu de page) , 07/05/2015

" Clipperton un inventaire inédit de la biodiversité par 14 scientifiques internationaux ". Tahiti-Infos 09/05/2015

Philippe FOLLIOT écrit au Président de la République suite à sa mission à Clipperton . Assemblée nationale, 23/05/2015

" Philippe Folliot va défendre l'intérêt stratégique de Clipperton à l'Elysée " La Dépêche.fr 03/06/2015

Prairial, Clipperton : journal de bord. Philippe Folliot, Assemblée nationale, 23/05/2015

La planète Clipperton  : Blog « Embarquements » de Stéphane Dugast, journaliste/reporter

" Les étudiants de l’UPF visitent Clipperton " Radio 1 Polynésie, 24/04/2015

 

Suivez aussi :

Nos groupes Facebook :

- National Geographic Clipperton 2016

- Expédition PASSION 2015

 

TEMOIGNAGE

Cinq jours en solitaire sur l’atoll de La Passion – Clipperton

par Christian Jost, 18/03/2016

Non, pas comme un Robinson, mais comme un invité privilégié de la plus grande colonie de fous masqués au monde. Equipement minimal de séjour et intérêt maximal sont de mise pour qui revient sur cette terre isolée depuis vingt ans, pour recenser les oiseaux, observer les crabes, les rats, la lutte pour la survie et les alternances de pouvoir local, pour mesurer l’érosion de la côte ou la progression rapide de la végétation dont se pare chaque année un peu plus cet extraordinaire atoll.


L’île est devenue magnifique de couleurs contrastées : le blanc cassé de la terre corallienne se couvre progressivement de variantes chlorophyliennes dont le vert éblouissant des liserons (Ipomea) qui lancent leurs stolons à l’assaut de la couronne jusqu'à repousser les fous, obligés de chercher plus loin une place sur le sol minéral pour ne pas se prendre les pattes dans ces lianes. Contraste aussi avec le bleu turquoise des puissants rouleaux de vagues qui essaient de claquer comme jamais le bec de cet atoll qui leur résiste, puis avec rage, rejaillissent en énormes panaches blancs jusqu’à huit mètres de hauteur. Le noir de la mort des fosses profondes et l'orange des algues du lagon nous renvoient l’image de sa lente agonie sans aucune vie corallienne.


Cinq jours à parcourir sans relâche sous un soleil écrasant les douze kilomètres de cet anneau corallien dont le sol miné par les galeries de crabes cède à chaque pas, tandis qu’ailleurs le pied butte sur les blocs rocheux arrachés au récif par l’océan, se tort dans les galets de corail ou se griffe dans les broussailles, tout cela dans un concert permanent de cris, de caquètements, de claquements, craquètements de milliers de becs. En fin d’après-midi le vacarme redouble d’intensité et les bombardements de fiente d’oiseaux en vol semblent ne viser que la toile de tente ou la tête, autant d’agressions accrues quand rentre l’un ou l’autre des parents fous partis chercher le repas d’exocets (poissons volants) pour leurs juvéniles, parfois à plus de 400km de l'atoll faute de ressources suffisantes dans la mer voisine pillée par les grands senneurs usines. Les frégates attendent ce retour et s’y prennent à plusieurs pour attaquer en vol le fou déjà épuisé et alourdi par sa pêche, qu’il finit par régurgiter en vol ou souvent littéralement plaqué au sol.

Après le temps du crabe et celui des fous, c’est aujourd’hui le temps du rat ! Rattus rattus, apparu dans les années 2000, a aménagé dans le tapis herbacé un réseau complexe de chemins de circulation qui conduisent, l’un à un terrier de crabe préalablement dévoré, l’autre à un bidon échoué qui sert de nid, ou encore dans un vieux moteur abandonné. Car, outre les plastiques qui viennent s’échouer et que l’on trouve sur toutes les côtes du monde, saud qu'ici personne ne les ramasse, La Passion est aussi jonché des vestiges et restes des occupations militaires et scientifiques passées, dont de nouveaux vestiges apparaissent avec l’érosion côtière accélérée ces quinze dernière années, tel ce bulldozer apparu en 2013 et projeté en équilibre sur un bloc rocheux.


C’est ainsi que se posent à la France les principaux défis de ce territoire inoccupé et non protégé : affirmer sa souveraineté et empêcher le pillage de la ressource océanique en surveillant ce bout d’océan où nombre d’espèces trouvent un havre pour se reproduire ou faire étape sur la route des migrations marines ou aviaires. Oasis dans le grand vide océanique.


Alors que cette île revêt une importance capitale pour la science, qu’elle peut jouer un rôle essentiel de sentinelle du climat, de témoin des excès de l’Homme, de marque de souveraineté française dans cette zone du monde, elle est encore et toujours négligée. L’écosystème de Clipperton est au bord d’une crise majeure, au tournant d’une régression inexorable qui conduira alors ce territoire vers un état de désert terrestre et océanique.

Il est urgent de sauver la sentinelle Clipperton !

C.J. CPOM mars 2016

 

THALASSA à Clipperton !

Le magazine de la mer de France 3, a diffusé le 16 octobre 2017 à 20h50 dans le cadre d’une émission sur la Polynésie intitulée «  Polynésie : 50 nuances de bleu », un volet sur l'île de Clipperton. Le sujet traite principalement de l’expédition radioamateur CORDELL « Clipperton 2013 » qu’avait rejoint l’expédition « PASSION 2013 » de Christian JOST et Jean MORCHEL de l'UPF : le replay de l'émission (disponible jusqu'au 22/10 Clipperton à 1h19' ) et replay uniquement de la partie Clipperton.

 

Le film de l'expédition de NATIONAL GEOGRAPHIC - PRISTINE SEAS 2016 à La Passion !

"Clipperton, l'île de La Passion" (documentaire de 25'), montre à travers d'extraordinaires images l'état à la fois rassurant et inquiétant du récif corallien et de l'écosystème marin et les nouvelles espèces qui ont été découvertes, dont certaines à grandes profondeurs. A terre, c'est un séjour en solitaire de Chritian Jost de l'université de la Polynésie française et du CRIOBE qui a permis, entre autres, un recensement aviaire notamment des fous masqués dont la population s'est révélée être tombée de 110 000 individus à moins de 40 000 en dix ans.

Il est désormais en accès libre et vous est proposé ici.

L'artisan et promoteur de l'expédition scientifique et du film est le Dr Enric Sala, directeur de National Geographic - Pristine-Seas, ardent défenseur des océans et de la faune marine.

Le documentaire a été présenté en avant-première à Madame Ségolène Royal, ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer lors d'une soirée dédiée à l'Océan à laquelle ont été invités plus d'une centaine de diplomates, journalistes et scientifiques dont le Pr Serge Planes, directeur du CRIOBE - USR 3278 LABEX CORAIL.

 

 

L'allocution du Député Philippe Folliot lors de la soirée de présentation du film à Me Ségolène Royal en présence du Dr Jean-Louis Etienne et du Pr Christian Jost (crédit CPOM)
L'allocution de Pr Christian Jost de l'UPF et CRIOBE (crédit : CPOM)

 

 

La proposition de loi du député Philippe Folliot sur La Passion-Clipperton adoptée à l'unanimité par l'Assemblée nationale !

L'Assemblée nationale, après la commission des lois qui l'avait votée à l'unanimité la semaine précédente, a adopté jeudi 24/11/2016 le projet de loi présenté par Philippe Folliot et son groupe. Le texte proposé, qui doit encore passer devant le Sénat, proposait la création d'un statut de Collectivité sui generis inspiré de celui des TAAF, la réhabilitation du vrai nom de baptème français de l'île, à savoir La Passion.

L'Assemblée a réaffirmé la souveraineté de la France sur la petite île de Clipperton, territoire "oublié" du Pacifique Nord, en adoptant la proposition de loi UDI, mais sans lui accorder le statut de collectivité, au nom de la "simplicité", selon le gouvernement, rapporte le Parisien. "Nous partageons tous le même objectif: consacrer un statut de Clipperton et donner les moyens à l'Etat d'exercer pleinement sa souveraineté sur l'île", mais créer une nouvelle collectivité "induirait des lourdeurs administratives et des surcoûts", a-t-elle ajouté. "Il nous paraît donc plus simple de s'en tenir au droit existant, qui prévoit que les textes adoptés sur le territoire de la République sont applicables de plein droit à Clipperton", a poursuivi la secrétaire d'Etat.

 

Toutefois Clipperton redevient enfin l'île de La Passion, ou La Passion - Clipperton et va être dotée d'une structure administrative de gestion avec la création de la fonction d'Administrateur supérieur de La Passion et celle d'un Conseil consultatif composé de neuf membres.

 
Philippe Folliot présentant son projet de loi La Passion- Clipperton le 24/11/2016 à l’Assemblée nationale Capture: C. Jost – CPOM

NB : vers 6'30", Philippe Folliot remercie CPOM et C. Jost de l'UPF pour leur engagement


- Voir le texte complet de l'intervention devant l'Assemblée nationale

 

Quelques jours auparavant, Philippe Folliot présentait le projet de loi Clipperton devant la Commission des lois de l'Assemblée nationale, projet voté à l'unanimité.

Philippe Folliot présentant son projet de loi La Passion- Clipperton devant la Commission des lois de l'Assemblée nationale

 

 

"Je salue et remercie Philippe Folliot pour avoir mesuré très tôt l'importance de ce territoire oublié par la République et pour avoir décidé de porter haut le flambeau nécessaire pour sauver la sentinelle La Passion - Clipperton!

Depuis les rapports des premières missions, de 1997, puis PASSION 2001, et à travers les actions de l'association "Clipperton - Projets d'Outre-Mer" (CPOM), nous recommandons la création d'une vaste aire marine protégée autour de l'île, une présence française permanente avec l'installation d'une station scientifique et de surveillance, la création d'un vrai statut qui réhabilite aussi le nom de baptême français donné par le Havrais Michel Dubocage qui la découvrit le jour de La Passion, le Vendredi Saint 3 avril 1711." (C.J.)

 

23/11/2016 - L'Aire Marine Protégée de La Passion - Clipperton a été créée !

Les arrêtés Clipperton sont parus au Journal Officiel :

 

Il s'agit de "protection du biotope" dans le périmètre des 12 milles nautiques de la mer territoriale, tel qu'annoncé le 15 septembre dernier à Washington D.C. par Me Ségolène Royale.

Il faut continuer à demander et argumenter pour la mise en réserve intégrale de 100 milles nautiques et l'installation d'une station scientifique d'étude et de surveillance de ce microcosme si unique au monde !

C'est un premier pas, mais cela ne fait jamais que 0,4% de la ZEE ! Et les 12MN des Eaux territoriales sont juridiquement déjà interdites d'utilisation étrangères...

 

16/09/2016 - Initiative pour Clipperton : création d’une aire marine protégée dans les 12 milles nautiques autour de Clipperton.

Extrait concernant Clipperton des annonces de nouvelles initiatives internationales de la France par Me Ségolène Royal, présidente de la COP 21 à la Conférence "Our Ocean", Washington D.C., 15/09/2016 :

"Clipperton est un îilot français de 9 km² situé dans le Pacifique nord, au cœur d’une des régions les plus poissonneuses du monde. Les eaux de Clipperton recèlent également un potentiel précieux en matière de biodiversité, que nous devons protéger.

Dans le cadre des discussions qui s’engagent sur l’accord de pêche entre la France et le Mexique, Ségolène Royal propose que la pêche ne soit plus autorisée dans un rayon de 12 milles nautiques des côtes. Pour renforcer cette démarche de protection, au service de la recherche scientifique, et de la gestion durable des pêches, la ministre souhaite engager une collaboration internationale avec le Mexique qui présidera en décembre la 13ème conférence des parties sur la biodiversité, en vue de mettre en place une aire marine protégée autour de Clipperton".

Pour accéder à l'ensemble des annonces sur le site du Ministère du Développement durable cliquer ici.

 

Une Association totalement dévouée à Clipperton : CPOM - "Clipperton Projets d'Outre-Mer".

L'association "Clipperton Projets d'Outre-Mer" (CPOM) a oeuvré pour la création d'une AMP autour de Clipperton.

CPOM se mobilise depuis des années pour la protection et la valorisation de l'île et du territoire de Clipperton. Parmi ses actions, on peut rappeler, la co-organisation avec le député Folliot du colloque " Clipperton, un atout méconnu" tenu le 15 octobre 2015 à l'Assemblée nationale, la participation et co-organisation de l'expédition PASSION 2015, la co-organisation du colloque "Dubocage, de Clipperton à la Chine" pour le tricentenaire de sa découverte, au Havre en 2011, sa lettre trimestrielle d'information, etc. Son site.

 

15/09/2016 - Ségolène Royal annonce la création d'une AMP à Clipperton !

 

A la conférence mondiale "Our Ocean", la ministre de l'Environnement et du développement durable, Ségolène Royale, a annoncé sur twitter qu'elle décidait de créer une Aire Marine Protégée de 12 milles nautiques, ce qui correspond aux eaux territoriales, autour de Clipperton.

Cette décision tombe bien en période de renégociation des accords de pêche avec le Mexique et signifie qu'il est désormais totalement interdit et punissable de pêcher dans les eaux territoriales françaises de Clipperton

En pêchant au plus près de la côte comme le font les senneurs mexicains et autres, les pêcheurs détruisent la nurserie qu'est l'oasis Clipperton, empêchent le renouvellement des stocks de thons et brisent la chaîne alimentaire de nombreuses espèces. Ils détruisent le capital environnemental et le capital économique de demain.

Toutefois, si cette annonce de mise en défens, qui répond aux recommandations du Rapport parlementaire du député Folliot, est une avancée importante pour Clipperton, elle reste bien loin des 100MN ou, a minima, des 50 milles nautiques, que préconise le Rapport scientifique 2016 UPF/CRIOBE/National Geographic et la proposition ci-dessous).

12 milles nautiques représentent 0,4% de la ZEE de Clipperton ! Pas de quoi énerver les Mexicains...

Il reste donc 99,6% de la ZEE de Clipperton sous souveraineté française qui peuvent encore être pillés !


Proposition pour la création de la Réserve marine de Clipperton - La Passion

Lire seulement la proposition et l'argumentaire

 

Juin 2016 - Paris : Remise du Rapport parlementaire sur Clipperton à la ministre des Outre-mer

Le 9 juin, le député Philippe Folliot a remis à Madame George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, son rapport sur

Clipperton intitulé "Valoriser l'île de La Passion (Clipperton) par l'implantation d'une station scientifique à caractère international", réalisé en collaboration avec le Pr Christian Jost (UPF) et le Commissaire Thomas Pailloux (SG Mer) tous deux chargés de mission auprès du député Folliot.

 

Le 1er septembre 2015, le Premier ministre avait confié au député du Tarn la réalisation d’une mission exploratoire pour, notamment, évaluer la possibilité de faire de Clipperton un espace protégé pouvant accueillir une station d'observation scientifique internationale, identifier les domaines d’observation scientifique à privilégier, les coûts d’investissement et d’équipement ainsi que les aménagements à apporter au statut juridique de l’île afin de renforcer la souveraineté française. Invité par Christian Jost à rejoindre l'expédition scientifique internationale PASSION 2015 qu'il dirigeait en avril 2015 sur l'île, Philippe Folliot n'a pas hésité à effectuer le voyage depuis Paris pour se rendre les deux derniers jours de la mission sur La Passion- Clipperton, devenant par là le premier parlementaire français à fouler le sol de cette possession française trop longtemps oubliée.

Secrétaire de la Commission de la défense nationale et des forces armées, Vice-président du groupe d'études "îles d'Amérique du Nord et Clipperton" à l'Assemblée nationale, Philippe Folliot est un ardent défenseur et promoteur de l'outre-mer français.

 

SYNTHESE DES RECOMMANDATIONS DU RAPPORT FOLLIOT

1. Eriger l’île de La Passion en une collectivité dotée d’une personnalité juridique distincte et d’une administration effective et rétablir le nom originel de l’île dans tous les documents nationaux.

2. Mettre en œuvre les mesures urgentes de gestion et de conservation : enlèvement des déchets légers, neutralisation du stock de munitions, dératisation de l’île, expertiser la piste d’atterrissage, consolider la place de l’outil satellitaire dans la surveillance maritime

3. Provoquer avant l’échéance de la tacite reconduction la renégociation de l’accord franco-mexicain du 29 mars 2007 : Exclure toute activité de pêche dans les eaux territoriales. Promouvoir des obligations contraignantes afin de tendre vers les meilleurs pratiques internationales pour une pêche responsable et durable. Mettre fin à la gratuité des licences de pêche. Développer et encourager dans ce contexte une collaboration scientifique privilégiée avec le Mexique.

4. Annoncer l’implantation d’une station scientifique à caractère international : Développer et encourager les collaborations scientifiques avec les partenaires voisins notamment le Mexique.

 

Pour en savoir plus : (télécharger le Rapport)

 

Le professeur Jean Tricart de l'université de Strasbourg disait un jour à ses étudiants "Quand un géographe soulève une question [d'aménagement du territoire ou un problème environnemental], il faut trente ans pour que les politiques s'en emparent !". Cela fait vingt ans et six expéditions que l'étudiant Christian Jost, devenu professeur de géographie, défend l'idée d'installer une base permamente sur Clipperton pour affirmer la souveraineté de la France et protéger l'écosystème. Vingt ans "à peine" et Clipperton est à quelques semaines ou mois d'une décision de protection et de valorisation.

Ne nous dites pas qu'il faudra encore dix ans ! Il sera trop tard !

 

Mars 2016 - Expédition NATIONAL GEOGRAPHIC - PRISTINE SEAS à LA PASSION - CLIPPERTON

National Geographic - PRISTINE SEAS a réalisé une importante expédition à Clipperton entre le 09 et le 26 mars 2016. Sept scientifiques dont Christian Jost, invité, et sept opérateurs images ont filmé dix jours durant la faune et les flancs du Mont Clipperton (3500m de hauteur relative) pour en inventorier la biodiversité marine et en rapporter des images extraordinaires.

L’expédition Clipperton de Pristine Seas – National Geographic (PS-NG), dont les objectifs généraux sont de « faire connaître les derniers espaces marins vierges et d’aider à les protéger », a été réalisée dans une optique d’apporter soutien à la démarche française en cours de protection de l’île en montrant par des images fortes la faune et l'état du récif corallien et en collectant un nombre très important de toutes nouvelles données scientifiques.

Quelques images :

L'équipe de "Pristine Seas Clipperton Island Expedition" prête à appareiller du port de Manzanillo (Mx) avec l'Argo. De gauche à droite : Kike Ballesteros, Mauricio Hoyos, Jenn Caselle, Chris Thompson, Christian Jost, Jon Betz, Allan Friedlander, Eric Brown, José Antonio Arribas, Paul Rose, Dave McAloney, Brad, Pelayo Salinas-de-León, Manu San Felix (Photo by Brian of Undersea Hunter)

 

L'Argo, navire pouvant transporter quatre bateaux et un sous-marin particulièrement adapté pour les missions océanographiques et de plongées sous-marines. (Photo © Undersea Hunter)

 

A bord du Deep Sea, plongée en sous-marin sur les flancs du Mont Clipperton pour inventorier la faune, la flore et observer la nature des roches. Mauricio Hoyos et Christian Jost (Photo Go-Pro : C. Jost)

 

L'écosystème corallien est en assez bon état, et quatre espèces de requins ont été observés mais uniquement des juvéniles et la présence de nombreux fils, filets et apparaux de pêche sur le récif et sur le rivage attestent d'une fréquentation et de prélèvements sauvages. Mérou étoile - Epinephelus labriformis (Photo: DM © National Geographic - Pristine Seas)

 

Manu San Felix, aux prises avec une murène qui s'est installée dans son gilet de plongée. (National Geographic - Pristine Seas©Shmulik_Blum Undersea Hunter)


23/02/2016 - A Tahiti, la ministre des outre-mer visite l'exposition photographique “Île de la Passion (Clipperton), un laboratoire unique à ciel ouvert”.

Au lendemain de la visite du président François Hollande en Polynésie française, George Paul Langevin, ministre des outre-mer, a visité l'Université de la Polynésie Française et sa bibliothèque universitaire où lui a été présentée l’exposition “Île de la Passion (Clipperton), un laboratoire unique à ciel ouvert” organisée par la Bibliothèque et le Pr Christian Jost.

Cette exposition retrace l’expédition scientifique internationale PASSION 2015, qui s’est tenue sur l’atoll en avril 2015 (voir ci-dessous et l'Exposition désormais permanente sur le site de l'UPF)

 

 

21/01/2016 - Mission parlementaire Clipperton en Polynésie française - Un atoll aux multiples enjeux

Dans le cadre de la misison parlementaire sur l'avenir de Clipperton que lui a confié le Premier ministre, Philippe Folliot, député de la 1ère circonscription du Tarn, vice-président de la commission de la défense et des forces armées de l'Assemblée nationale et ardent défenseur de l'outre-mer français, s'est rendu en Polynésie française du 10 au 20 janvier 2016, accompagné dans le cadre de cette misison de Thomas Pailloux, Commissaire auprès du Secrétariat général de la mer - cabinet du premier ministre et de Christian Jost, professeur en poste à l'université de la Polynésie française. Il y a notamment rencontré M. Lionel BEFFRE, Haut-commissaire de la république en Polynésie française et Administrateur de Clipperton, l’Amiral Bernard Antoine MORIO DE L’ISLE, Commandant supérieur des forces armées, M. Edouard FRITCH, Président de la Polynésie française en présence de M. Teva ROHFRITSCH, ministre de l’économie bleue et M. Marcel TUIHANI, Président de l’assemblée de la Polynésie française et eut de nombreux entretiens avec des personnalités de la société civile et du monde économique. La délégation s'est ensite rendue aux îles Marquises pour y rencontrer les maires de Hiva Hoa et Nuku Hiva et de nombreux acteurs locaux afin d'évaluer les potentialités d'îles-relais en matière d'approvisionnement vers Clipperton, ainsi que dans l'archipel des Tuamotu pour se rendre compte des installations para-cycloniques et des moyens déployés lors d'une menace cyclonique ou tsunamique, autant de risques que connaît l'île de Clipperton.

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, à côté de Philippe Folliot (au centre), du Commissaire Thomas Pailloux et du Pr Christian Jost. (photo : © Présidence de la PF)

 

 

Le député Philippe Folliot visite l'exposition photographique “Île de la Passion (Clipperton), un laboratoire unique à ciel ouvert”.

É.P. LA DEPECHE (de Polynésie française), le Jeudi 21 Janvier 2016

 

Du 04 janvier au 26 février 2016, la bibliothèque universitaire présentecinq panneaux thématiques et une vingtaine de photos sublimes, l’exposition “Île de la Passion (Clipperton), un laboratoire unique à ciel ouvert”, qui retrace l’expédition scientifique internationale Passion 2015, qui s’est déroulée sur l’atoll en avril dernier grâce à un important soutien logistique de la Marine nationale et des Armées et un soutien financier de l'AFD, du Fond Pacifique et du MOM.  Cette mission a été préparée et dirigée par le géographe et professeur de l’Université de la Polynésie française, Christian Jost, qui étudie l’île depuis vingt ans. 

Après une première mission sur l’atoll en 1997 avec des chercheurs mexicains dirigée par la Pr Vivianne Solis-Weiss de l'UNAM, Christian Jost décide en 2000 de monter sa propre expédition, Passion 2001, déjà avec l'assistance de la Marine nationale et le soutien du Fond Pacifique. Celle-ci a été l’occasion de réaliser un premier inventaire de la flore et de la faune, la cartographie de l'île, ainsi qu'un film "Clipperton : L'île de La Passion". Il fondera en 2008 l'Association "Clipperton - Projets d'outre-mer" qui effectue une veille de ce territoire. Il complétera les études en 2013 à l’occasion d’une nouvelle mission, appelée Passion 2013. En avril 2015, le géographe décide de lancer une troisième expédition, internationale cette fois, ouverte à tous les scientifiques intéressés, Passion 2015, à laquelle participeront des chercheurs du Mexique, de La Réunion, de Nouvelle-Calédonie, de métropole et de Polynésie française. 

Le premier élu de la République sur l’atoll 

Ce sont toujours des missions très longues car on ne peut se rendre à Clipperton que par bateau. Il faut compter un minimum de quatre à cinq jours de voyage en partant des côtes mexicaines mais, cette fois-ci, le départ s’est fait depuis Tahiti, ce qui nécessite 15 jours de mer, car l’atoll est situé à 5400 kilomètres de Tahiti. Nos missions durent donc chaque fois entre quatre et cinq semaines. C’est assez contraignant.  Christian Jost avait convié le député Philippe Folliot, ardent défenseur des outre-mer, à rejoindre les chercheurs au cours de leur mission sur l’atoll. 
Il a répondu à notre invitation très rapidement. Il s’est rendu au Mexique. De là, il a embarqué sur la frégate F731 Prairial qui nous avait déposés au préalable sur l’île et nous a rejoints pour les derniers jours de mission. Il est le premier élu de la République à s’être rendu sur place et à porter dans les plus hautes sphères de l’État le message suivant : “Occupons-nous de cette île””, raconte Christian Jost. À l’issue de son voyage sur l’île de la Passion, le député du Tarn adresse une lettre aux ministres des Outre-mer, de la Défense et de l’Écologie et de l’Environnement, pour leur parler du potentiel de Clipperton et les convaincre de prendre en main “l’avenir” de cette île. 

Premier parelementaire à fouler le sol de La Passion - Clipperton, Philippe Folliot s'est vu confié par le Premier Ministre une mission parlementaire sur l'avenir de Clipperton en septembre 2015.

Le rocher volcanique de Clipperton est découpé de galeries et abris sous roche. Véritable forteresse en ruine, il est une sentinelle défiant l’océan, mais aussi le seul refuge en cas de cyclone ou de tsunami. Photo : S. Dugast - PASSION 2015


Ravitaillement et travaux depuis le fenua 

Clipperton ne doit pas rester en jachère. La France doit valoriser cet atoll et ses richesses, et y exercer sa souveraineté”, explique Philippe Folliot. Il est alors chargé par le Premier ministre d'étudier l’opportunité et la faisabilité d’implanter une station scientifique à vocation internationale sur l’atoll."

Présent au fenua depuis le 10 janvier, Philippe Folliot est reparti hier. Au cours de son court séjour, il s’est notamment penché sur le statut juridique de Clipperton. Clipperton n’a pas de statut juridique, à proprement parler, actuellement. Il a fallu réfléchir avec le haut-commissaire aux moyens à déployer pour surveiller et étudier l’île à l’instar du modèle mis en œuvre pour les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) qui présentent de grandes similitudes avec Clipperton”, explique le député. 

Il s’est également penché sur de nombreux éléments relatifs à la future base scientifique : le ravitaillement de celle-ci, qu’il souhaiterait effectuer en provenance de Tahiti, malgré les distances, et les travaux d’infrastructures qui concernent l’ouverture de deux passes et la construction d’un abri paracyclonique. 

On a regardé ce qu’il en est. Je pense qu’il serait intéressant que ce soit des entreprises polynésiennes qui puissent participer aux travaux de la construction de ce bâtiment”, explique-t-il. D’autres points devraient également être pris en charge par les entreprises polynésiennes, comme la dératisation de l’île, le nettoyage des plages et la surveillance de la zone économique exclusive. 

Il ne s’agit pas de faire de Clipperton la 119e île de la Polynésie, mais par contre, il y a un intérêt pour elle de garder ce lien avec cet atoll. Nous ferons tout notre possible pour que cette base scientifique à vocation internationale soit faite à partir de la Polynésie, plutôt qu'à partir du Mexique ou d’autres pays”, s’est exprimé le député. 

Géostratégie, économie, environnement, écologie... des perspectives majeures pour la France

Longtemps considéré comme un petit caillou sans intérêt perdu au milieu de l’océan Pacifique, Clipperton présente en réalité des enjeux majeurs, tout d’abord géostratégiques et économiques : “J’aime à rappeler ces deux chiffres très parlants. La zone économique exclusive de la France métropolitaine est de 345 000 km2. La zone économique exclusive de l’île de Clipperton est de 436 000 km2, soit plus que la France métropolitaine. Certes, elle est moins importante qu’en Polynésie française où elle s’étend sur presque 5 millions de km2, mais elle représente quand même un enjeu important”, explique le député du Tarn, Philippe Folliot. 

Par ailleurs, si la France est très présente dans le Pacifique sud, au travers de la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie et de Wallis-et-Futuna, elle n’est présente dans le Pacifique nord que par le biais de Clipperton, d’où l’intérêt de mener une action sur cette île pour pouvoir asseoir la souveraineté de la France sur cette région du monde”, poursuit-il. 

Ce petit atoll du bout du monde représente aussi des enjeux environnementaux et écologiques très importants, parce que c’est le seul oasis de vie entre les îles Revillagigedo du Mexique au nord et les îles Galapagos au sud. 

Il est urgent d'étudier des migrations d’espèces dans cette zone. L'île est également une nurserie avec des espèces endémiques que l’on ne trouve qu'autour de ce bout de terre. C’est aussi le seul  point fixe pour les études et les validations des données satellites et pour analyser les relations océan-atmosphère, pour les études d’El Niño”, explique Christian Jost. 

Pour le géographe, Clipperton est une “microplanète”, un microcosme qui est le reflet, en tout petit, de ce qui se passe à l’échelle du globe : luttes intercommunautaires à la fois animales et végétales, changements climatiques ou encore pollution grandissante, causée par les excès humains.

Un laboratoire scientifique pour affirmer la souveraineté française

Depuis Papeete, deux semaines de mer à bord de la frégate FS-731 PRAIRIAL ont été nécessaires à l’équipe de chercheurs pour rejoindre Clipperton. De gauche à droite - debout : Laura Elena SANVICENTE Añorve (Mx), Nathan Lonjaret (DTP/RIMaP-P), Mohamed Gassana, Elia LEMUS SANTANA (Mx-UNAM), Alain DUCHAUCHOY (Fr-VP CPOM), Viviane SOLIS-WEISS (Mx, UNAM), Mohamed Gassana (DTP/RIMaP-P), Commandant Nicolas ROSSIGNOL, Commandant de la FS - Prairial, Sullivan Cousin (DTP/RIMaP-P), Christian JOST (FR-UPF-CPOM), Manuia ARAKINO (FR-UPF), Mathieu GRELLIER (FR-UPF), Pascal DUMAS (FR-UNC), Nicky GRAVIER (FR-ULR) et les deux spécialistes tahitiens de débarquement sur atoll. Accroupis : Archimède Soulaimanaada (DTP/RIMaP-P), Danielle DUCHAUCHOY (FR-CPOM), Xénia JOST (FR-SupAgro), Anthony TCHEKEMIAN (FR-UPF), Sergent Thomas Teriitau (DTP/RIMaP-P), Dr Jérôme SINQUIN, Lieutenant Guillaume BAGROS (DTP/RIMaP-P). Image du passage de la ligne. Photo : S. Dugast - PASSION 2015)

Pour le géographe et le député, la seule façon de contrôler la ressource de Clipperton, qui est prélevée abusivement sans protection du milieu, et d’affirmer la souveraineté française, c’est d’avoir une occupation et une représentation permanente. C’est pourquoi ils ont comme projet d’implanter sur place une station scientifique d’une dizaine de personnes, ouverte à l’international, qui permettrait aux scientifiques de tous les pays de venir étudier les conditions dans cette région du monde. 

La base scientifique de Clipperton permettra d’étudier tous les impacts relatifs au réchauffement climatique, tous les éléments relatifs à la biodiversité qui présente plusieurs espèces endémiques, à la “connectivité des milieux” terrestre et marin, au lagon fermé unique, etc. Cette île est l’une des plus isolées au monde. Une terre qui est à plus de 1 000 kilomètres d’une autre, il n’y en a pas beaucoup dans le monde. Avec cette base scientifique, nous souhaitons faire d’une pierre deux coups : d’un côté, assurer la souveraineté française de manière pérenne sur cette île et sur la zone économique exclusive de celle-ci, et d’un autre côté, apporter à la communauté scientifique internationale un outil qui va permettre d’avoir une capacité d’étude très intéressante en ce qui concerne ce milieu si particulier ”, détaille le député du Tarn Philippe Folliot.


Philippe Folliot (Député du Tarn) a tout de suite pris toutes les dispositions pour rejoindre les chercheurs lors de leur mission sur l’atoll. Photo : Élenore Pelletier

É.P. LA DEPECHE (de Polynésie française), le Jeudi 21 Janvier 2016 à 12:32 | Lu 1679 fois

 


 

Forte participation au Colloque "Clipperton un atout méconnu" à l'Assemblée nationale.

Paris, le 15 octobre 2015. À l’initiative de Philippe Folliot, député de la 1ère circonscription du Tarn et parlementaire en mission sur Clipperton, co-organisé avec Christian Jost de l’université de la Polynésie française et Alain Duchauchoy VP de l’association « Clipperton – Projets d’outre-mer » (CPOM), le colloque « Clipperton : un atout méconnu » s’est tenu le jeudi 15 octobre dans la prestigieuse salle Colbert de l’Assemblée nationale à Paris devant un parterre de plus de cent cinquante personnalités des mondes politique, économique et scientifique.

Le député Philippe Folliot, premier élu de la république à s'être rendu sur l'île de La Passion, rappelle à la tribune les enjeux de valorisation et de protection de ce territoire ultramarin trop longtemps délaissé (Photo : Christian Jost).

Ouvert par la Ministre des Outre-mer George Pau-Langevin, le colloque s’est déroulé en trois tables rondes successives - « Clipperton aujourd’hui », « Souveraineté, protection et valorisation » et « Territoire de vie et d’avenir » - au cours desquelles les interventions ont porté sur les questions de gestion, de protection et de valorisation de ce domaine public maritime, dont le véritable nom de baptême français est " île de La Passion".

Allocution d'ouverture du colloque par Madame George Pau-Langevin, ministre des outre-mer, (à la droite de la ministre : Philippe Folliot, député du Tarn, Viviane Solis-Weiss (Directrice de recherche, UNAM, Mexico), Eric Chevreuil (Consultant). A sa gauche : Stéphane Dugast (Journaliste, reporter), Christian Jost (Professeur à l'Université de la Polynésie française, chef de l'expédition PASSION 2015), Gilbert Lebris, député du Finistère (Photo : Fabien Lemaire).

Les scientifiques (dont Christian Jost, chef de l’expédition PASSION 2015 et professeur à l’université de la Polynésie Française, Viviane Solis-Weiss, directrice de recherche à l’Institut des sciences de la mer à Mexico (UNAM), Sandra Bessudo, Présidente de la Commission colombienne des océans, Patrick Vincent, Directeur général de l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (IFREMER), les personnalités politiques (dont Michel Aymeric, Secrétaire Général de la Mer, Marc Vizy, conseiller outre-mer du président de la république, Gilbert Le Bris, Député du Finistère,), les hauts fonctionnaires d’Etat et personnalités du monde de la mer, (dont l’Amiral Anne Cullère représentant le Chef d’Etat-Major de la Marine, Cécile Pozzo di Borgo, Préfète des Terres Australes et Antarctiques françaises (TAAF), Yvon RIVA, Président de l’Orthongel, Gérad Grignon du CESE, ou encore Jean-Louis Etienne, explorateur et organisateur de la mission Clipperton 2005, Jean-Charles Sacotte, Président de l’Institut du droit économique de la mer de Monaco, ou encore) ont ainsi dressé un état des lieux de cet atoll du Pacifique nord oriental et surtout débattu au cours des tables rondes et avec l’assistance de son avenir.

« Ce colloque au Palais Bourbon a permis des débats et des travaux de qualité indispensables pour penser à l’avenir de cet atoll d’un point de vue autant environnemental qu’économique. Ces travaux sont, pourquoi pas, les prémisses à une future base internationale à Clipperton qui est une île-sentinelle du climat de notre planète ? », a conclu le député Philippe Folliot, premier élu de la République à s’être rendu sur l’île de Clipperton en avril dernier lors de la mission PASSION 2015.

Vers une station scientifique internationale ?

« De l’aveu d’une personnalité de haut rang tenant à rester anonyme, le président de la République, François Hollande, pourrait d’ailleurs statuer, ces prochaines semaines, définitivement sur le statut et l’avenir de Clipperton. Cette annonce surviendrait à quelques jours du sommet de la COP-21 qui se tiendra à Paris, du 30 novembre au 11 décembre prochains, et préciserait que la France participe activement à l’observation du climat des océans de notre planète via notamment l’établissement d’une station scientifique internationale à Clipperton, une île aux premières loges des récents dérèglements climatiques », selon Stéphane Dugast.

 

Un colloque à l'Assemblé nationale le 15 octobre 2015 co-organisé par Philippe Folliot, parlementaire en mission pour Clipperton et l'Association CPOM "Clipperton - Projets d'Outre-Mer"

Le colloque "Clipperton, un atout méconnu", se tiendra dans la prestigieuse salle Colbert de l'Assemblée nationale à Paris le 15 octobre prochain. L'occassion pour les participants aux tables rondes de débattre de l'avenir de ce territoire ultra marin et de proposer des solutions pour la protection et la valorisation de cette possession française "en jachère" selon les mots de Phlippe Folliot. Micro-planète, île sentinelle telle que la désigne Christian Jost, l'île de La Passion est aujourd'hui écoutée au plus haut niveau de l'Etat et sera auscultée, analysée à l'occasion de ce colloque, tant sur le plan politique, juridique, que scientifique et environnemental afin d'identifier la meilleure stratégie à retenir pour son futur.

Le Député Philippe Folliot en mission parlementaire pour Clipperton (Extrait du site http://www.philippe-folliot.fr/)

Par décret publié au Journal Officiel de ce jour, Philippe FOLLIOT, Député du Tarn vient d’être nommé parlementaire en mission pour rendre un rapport sur le devenir de l’Ile de la Passion communément nommée Ile de Clipperton.

Philippe FOLLIOT est le spécialiste à l’Assemblée Nationale de ces territoires de l’Outre-Mer que sont les TAAF, îles éparses et Clipperton, régulièrement oubliés, souvent délaissés, parfois appelés « confettis de l’empire » mais si stratégiques en matière de ZEE (Zone Economique Exclusive) du deuxième domaine maritime au monde que possède la France.

Auteur en 2009 d’un ouvrage de référence « France-sur-Mer, un empire oublié » – Editions du Rocher, Philippe FOLLIOT a été au mois d’avril dernier le premier élu de la République à se rendre sur cet atoll inhabité, seule possession française du Pacifique nord. A cette occasion, il a rédigé un carnet de bord et interpellé le Président de la République sur le devenir de ce territoire, un des plus isolés au monde qui malgré tout génère 436 000 Km2 de ZEE contre 345 000 Km2 pour la métropole.

Sans renier ses idées et convictions mais partisan d’une république apaisée sur des sujets transversaux et d’intérêt général, c’est avec attention que Philippe FOLLIOT souligne « l’intérêt du gouvernement sur cette question » et considère « comme un honneur et une marque de confiance       vis-à-vis d’un député de l’opposition » le fait de lui confier une telle mission.

D’ici six mois, conformément à sa lettre de mission, il rendra un rapport sur l’avenir de cette île et sa ZEE et organisera le 15 octobre prochain un colloque sur le sujet à l’Assemblée Nationale .

lettre de mission Philippe FOLLIOT par manuel Valls

 

Christian Jost et Philippe Folliot, député de la première circonscription du Tarn (81) et membre de la commission Défense à l’Assemblée Nationale, ont a été reçu, mardi 09 juin dernier au palais de l’Elysée.

.

2015 : Expédition scientifique internationale PASSION 2015 - avril/mai 2015
"Inventaire de la biodiversité, connectivité et évolution de l'atoll de Clipperton"

sous le haut patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République,
le Patronage de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer,
avec le soutien de Monsieur le Député Philippe Folliot,
et le soutien de l'Etat-Major des Armées et l'assistance de la Marine nationale

Le programme PASSION, du nom français de l’île Clipperton,  étudie depuis plus de quinze ans l’évolution géomorphologique et écosystémique de l’atoll de La Passion – Clipperton. Le projet PASSION 2015,  « Inventaire de la biodiversité,  connectivité et évolution de l’atoll de Clipperton », a fait  l‘objet d’une expédition scientifique internationale qui s’est déroulée sur l’île du 14 au 29/04/2016, soit quinze jours pleins de terrain, mais a duré cinq semaines tenant compte de la durée d’acheminement de 14 jours de mer à bord de la frégate FS 731 Prairial de la Marine nationale depuis Tahiti, puis de six jours pour rallier Puerto Chipas au sud du Mexique. Elle fait suite aux missions PASSION 2013, PASSION 2001 etSURPACLIPP, expédition océanographique mexicano-française de l’UNAM en 1997 à laquelle a participé le chef des missions PASSION. Elle a bénéficié d’un soutien logistique exceptionnel de la Marine nationale et de l’Armée de terre (RimaP-P) et de financements de l’Agence française de développement et du Fond Pacifique pour les plus importants.

LIRE les articles de la FS Prairial publiés par le magazine Cols Bleus :

MISSION AURORE – LE « PRAIRIAL » SOUTIENT LA MISSION SCIENTIFIQUE « PASSION 2015 » SUR L’ATOLL DE CLIPPERTON De FS Prairial |  |

PORTRAIT DE POLYNÉSIE: DEUX BALEINIERS À BORD DU PRAIRIAL De FS Prairial |  |

Les projets réalisés

Le programme PASSION 2015 regroupe plus d’une dizaine de projets dont les principaux objectifs ont été la réalisation d’un inventaire de la biodiversité et une étude de l’évolution de l’atoll.

LIRE la suite sur le site de l'UMR EIO

L'équipe scientifique PASSION 2015 - Haut de g à d : Laura Elena SANVICENTE Añorve (UNAM), Mathieu Grellier (UPF), Elia LEMUS SANTANA (UNAM), Christian JOST (UPF), Nicole GRAVIER (ULR), Pascal Dumas (UNC), Xénia JOST (SupAgro), accroupis : Manuia ARAKINO (UPF), Vivianne SOLIS-WEISS (UNAM), Anthony TCHEKEMIAN (UPF), Danielle DUCHAUCHOY (CPOM), ALain DUCHAUCHOY (CPOM), et, photographe hors champ, Stéphane DUGAST (CPOM)
La Passion - avril 2015 (crédit : S. Dugast)
Levés de terrain au DGPS pour réalisation d'un MNT. C. Jost, Pascal Dumas (UNC), Manuia Arakino (UPF) (crédit : S. Dugast)
Projet pédagogique : Communication Skype avec les étudiants de l'UPF à Tahiti (crédit : S. Dugast)
Camp de base. Importans moyens déployés par les Armées en soutien aux scientifiques (crédit : S. Dugast) Terre désolée et souillée, mais jachère à valoriser (crédit : C. Jost)

Collaborations scientifiques et participations à la mission : Université de la Polynésie française, université de la Nouvelle Calédonie, université de La Réunion, université nationale autonome du Mexique (UNAM), Institut Louis Malardé (PF), Museum national d'Histoire naturelle, et nombreux autres partenaires scientifiques directement ou indirectement associés .

Partenaires financiers : Agence française de Développement (AFD), Ministère des affaires étrangères et du développement international (MAEDI) et Haut commissariat de la république en Polynésie française, Ministère des Outre-mer, Gouvernement de la Polynésie française, Institut du droit éconmique de la mer (INDEMER Monaco), Association "Clipperton - Projets d'Outre-mer" (CPOM) et tous les partenaires scientifiques.

Chercheurs sur le terrain : Manuia ARAKINO (U. Polynésie Fr), Pascal DUMAS (U. Nle Calédonie ), Nicole GRAVIER (U. La Réunion ), Mathieu GRELLIER (UPF), Christian JOST (UPF), Elia LEMUS SANTANA (UNAM- Mexique), Xénia JOST (SupAgro),Laura Elena SANVICENTE Añorve (UNAM- Mexique), Vivianne SOLIS-WEISS (UNAM- Mexique), Anthony TCHEKEMIAN (UPF), Danielle DUCHAUCHOY (CPOM), Alain DUCHAUCHOY (CPOM)

 

Pour en savoir plus, suivez le lien de l'UMR EIO

_______________________________________________________________

Marcophilie / Philatélie

  • Enveloppe souvenir de l'Expédition PASSION 2015 avec timbre de Polynésie française expédiée sous enveloppe affranchie de Polynésie française (port et emballage compris) : Prix (port et emballage compris):
    • Adhérents 12 € ou 1400 XPF (Francs Pacifique)
    • Non adhérents : 15 € ou 1800 XPF (francs Pacifique)
  • Enveloppe souvenir de l'Expédition PASSION 2015 avec timbre spécial de l'Expédition expédiée sous enveloppe affranchie de Polynésie française (port et emballage compris). Prix (port et emballage compris):
    • Adhérents 12 € ou 1400 XPF (Francs Pacifique)
    • Non adhérents : 15 € ou 1800 XPF (francs Pacifique)

Paiement par chèque :

Chèque en Euros ou en Francs Pacifique (XPF) à l’ordre de Christian Jost (pour l'Associaton CPOM)
(en mentionnant bien votre adresse) à adresser à (affranchissement normal France)  :
Christian JOST B.P. 41197 – Papeete – TAHITI, Polynésie française

Une facture vous sera envoyée sur demande.

Pour adhérer à l'Association CPOM "Clipperton - Projets d'Outre-Mer", écrire à servcom@cpom.fr ou rendez vous sur le site : Association CPOM

* * * * *

Mission : "PASSION 2013 - Expédition Clipperton" en février/mars 2013.

Mots-clés : Etat des lieux et Inventaire - Environnement terrestre (état, évolution) – Evolution faune, flore terrestre (comptage, cartographie) – Mesures topographiques des terres émergées – Cartographie précise des sites des anciennes passes (topométrie, bathymétrie du lagon) - Géolocalisation des vestiges et restes - Observations environnement marin (présences de navires, ressources, espèces) – Evaluation espèces invasives : Rat, insectes – Impacts anthropiques actuels.
Mission réalisée par Pr Christian Jost et Dr Jean Morchel, Géographes, Université de la Polynésie française(UPF).

Partenaires : UPF, Haut-Commmissariat de la république en Polynésie française, UMR 241 "Ecosystèmes Insulaires Océaniens" (EIO - UPF/IFREMER/ILM/IRD), Marine nationale, Association "Clipperton - Projets d'Outre-mer" (CPOM).
Durée : du 19/02 au 17/03/2013 dont sur l'île du 02/03 au 11/03

Modalités : Embarqués à Nuku-Hiva sur la frégate Prairial, dépose sur Clipperton, retour avec le navire Shogun de l'"Expédition Clipperton" CORDELL TX5K dirigée par le Dr Robert Schmieder. NB : Présence d'une équipe du Magazine Thalassa de France 3 pour une série de reportages sur la mer de Cortès, dont l'île de Clipperton. Diffusion prévue au printemps 2015. "L'île a énormément changé depuis 2001. La végétation couvre aujourd'hui un bon tiers de l'île; la passe sud-est et les côtes Nord et Est sont sous l'effet d'une érosion marine sans précédent, ce qui se traduit par la mise à jour de matériels militaires US, par un important recul de côte et une possible réouverture de passe. Les rats (Rattus rattus) sont bien présents dans tous les bosquets de cocotiers, mais ne sont pas une gêne; ils consomment du crabe (Gecarcinus) mais sans que cela apparaisse suffisant pour expliquer la diminution de la population de Gecarcinadae depuis 1968. Celle-ci semble plus due à un manque de nourriture (les crabes consommant tout ans les années 2000 (pic démographique; île désertifiée sans végétation herbacée). Les fous masqués, la plus grande colonie au monde, semble aussi nombreux qu'en 2001 (100.000), mais cela reste à vérifier car l'apparition des rats et la surpêche autour de l'île peuvent rapidement affecter la démographie des fous. " (C. Jost).

Camp UPF Kite 2
Passe SE web
Le camp de l'expédition CORDELL et de PASSION 2013, côte Est. Vue vers le Sud (Photo Go-Pro prise par cerf-volant)
Lagune en cours de fermeture et ancienne passe en cours de réouverture près du Rocher. A gauche : océan; en haut à droite :le lagon; au centre : la lagune en noir; Noter les dépôts coralliens blanc/ocre frais déposés sur la couronne de l'atoll par des vagues franchissantes de plus en plus fréquentes avec la montée du niveau marin. (Photo Go-Pro prise par cerf-volant)


01/01/2012 : Parution des Actes du colloque "Dubocage de Bléville : Clipperton et la Chine "

Cahiers Havrais de Recherche Historique, n° spécial Hors Série, Le Havre, 270 p. : 
Responsables d'édition : Claude Briot, Anne Bourienne.CHRH
Auteurs : Michel L'Hour, J.Ph. Roze, H. Chabannes, Claude Briot, Jacqueline Briot, Alain Duchauchoy, Christian Jost, F. Massard,... 
Pour le commander : 
- Pour la France métropolitaine : Prix : 25€ port inclus : Etablir un chèque en € à l'ordre de "CPOM" et l'envoyer à Alain Duchauchoy, 21 rue de la République, 76420 BIHOREL
- Pour la Polynésie française : Prix : 3000 XPF + 800 XPF de port, (ou 25€+7€ de port)= Possibilité d'établir un chèque en Francs Pacifique ou en Euros à l'ordre de "Christian Jost - CPOM" et l'envoyer à : Christian Jost, BP 41197 - 98713 - Papeete - TAHITI P.F. 
- Pour toute autre destination : Prix 25€ + 7€ de port : Etablir un chèque en € à l'ordre de "CPOM" et l'envoyer à Alain Duchauchoy, 21 rue de la République, 76420 BIHOREL

Timbre Clipperton p

15/11/2011 : Emission par La Poste d'un timbre "Clipperton" pour le Tricentenaire de la découverte de "La Passion" par le français Dubocage de Bléville. 

03/04/2011 : Tricentenaire de la découverte de Clipperton : "COLLOQUE DUBOCAGE DE BLÉVILLE : CLIPPERTON ET LA CHINE", Le Havre 1er et 2 avril 2011. Organisé conjointement parle CHRH (Centre Havrais de Recherche Historique), l’Association CPOM « Clipperton : Projets d’Outre-Mer », les Musées Historiques et la Ville du Havre, le CEGUM (Université de Metz). En lien avec le CIRTAI (Université du Havre) et le CRHQ (Université de Caen). Voir le Programme provisoire.

 

2010 mars : Echouement du chimiquier Sichem OSPREY

07/03 : Dernières infos : le 7 mars 2010 à 11:52 Le chimiquier Sichem Osprey qui s’était échoué sur l’ile de Clipperton le 10 février a été déséchoué samedi. Depuis le 13 février, plusieurs tentatives de déséchouement avaient été tentées par les moyens acheminés sur zone (remorqueurs, barges) par la société d’assistance mandatée par l’armateur du navire, sans succès jusque-là. Hier, le navire allégé de prés de 40 % du poids de sa cargaison a pu, assisté par deux remorqueurs, être remis à flots et sans qu’ aucune trace de pollution ne soit à déplorer. Lire le communiqué du Haut-Commissariat en P.F.

 

  Fondation de l'Association "Clipperton : Projets d'Outre-Mer". L'association "Clipperton : Projets d'Outre-Mer" a été crée le 11 novembre à Metz. Elle a pour objet : "La recherche, la promotion et la diffusion des connaissances orientées vers la valorisation du patrimoine environnemental, historique et culturel des îles et territoires de l’outre-mer et, plus particulièrement, de Clipperton (île de La Passion)". Les membres fondateurs de cette association de droit local sont : le Pr Chistian Jost, M. Alain Duchauchoy, le Pr Pierre Ginet, M. Bernard Gosse, M. Jean-Yves Gaudart, M. Jean-Pierre Kaeuffer, Me Ludmila Jost,M. Bernard Steiler et le Dr Georges Yang.

Fondateurs Clipom MetzRPGpes700
Le Conseil d'administration, les membres fondateurs de l'Association CPOM : Dr Georges Yang, Mr Jean-Pierre Kaeuffer, Mr Christian Jost, Mr Bernard Steiler, Me Gaudart, Me Ludmila Jost, Me Gosse, Mr Bernard Gosse, Mr Jean-Yves Gaudart, Mr Alain Duchauchoy (11/11/2008)
Les fondateurs de l'Association : Christian Jost, président, Alain Duchauchoy, Vice-Président; Jean-Yves Gaudart, membre du CA; Bernard Gosse, Trésorier

 

(16/09/2008) Le Secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Yves Jego, a reçu MM. Alain Duchauchoy et Christian Jost lors d'une entretien d'une heure sur la question du devenir de Clipperton. A cette occasion Alain Duchauchoy, chef de l'expédition de radio-amateurs qui est allé sur Clipperton en février 2008, lui a remis un rapport sur la mission et l'état de situation de l'île et Christian Jost a évoqué les enjeux environnementaux et géopolitiques liés à l'absence de présence française sur place (lire la suite). (Crédit photo : Manuel Samson - Paris Normandie)

L'expédition des radio-amateurs Français du DX-CLub Clipperton et de radio-amateurs Etatsuniens est partie. L'équipe française a rencontré avant son départ le ministre Christian Estrosi au Secrétariat d'Etat à l'Outre-Mer. Des informations sur cette expédition peuvent être trouvées sur le site : http://www.clipperton2008.org/fr/index.html (27/02/2008)

ARRETE MINISTERIEL du 3 février 2008 portant délégation de l'administration de l'île de Clipperton au haut-commissaire de la République en Polynésie française. (27/02/2008)

 

14-15 et 16 septembre 2007 : Les anciens des Missions Bougainville qui ont été à CLipperton entre 1966 et 1969, Marins et Génie militaire, se sont retrouvés à METZ (57), certains 40 ans après s'être perdus de vue !

Des radio-amateurs qui partiront à La Passion en Février 2008 se sont joints à ces retrouvailles émouvantes.

MetzGenie900  
 

 

Expo Photo - Mars/avril 2007 : Un beau succès pour l'exposition photo et la conférence qui s'est tenue à l'Université Paul Verlaine - Metz de mars à fin avril (lire l'article)

 Pacifique : 19/03/2007 - Mission de trois mois pour le "Prairial" dans l'est du Pacifique
(Tahitipresse) - A 10h00 sonnante, lundi matin, la frégate de surveillance "Prairial" a quitté Papeete pour une mission de trois mois dans l'est du Pacifique via la zone économique française de Clipperton. Commandé par le capitaine de frégate Frédéric de Rupilly, le "Prairial" est en route pour une mission d'une centaine de jours qui commencera par une escale aux Marquises. 
"Ce périple est à la fois diplomatique et l'opportunité d'oeuvrer avec les marines du Pacifique" a informé le commissaire principal Ameye. 
Le bâtiment de la Marine nationale poursuite son voyage sur San Francisco (USA), puis Cabo San Lucas (Mexique). Il mènera à cette occasion une mission de surveillance dans la zone économique exclusive de Clipperton. 

Contrôle des pêches illicites 

En décembre dernier le "Prairial" avait interpellé au large de Clipperton deux bâtiments de pêche au cours de sa mission de contrôle des pêches illicites dans la zone économique exclusive de Clipperton. "L'atoll de la Passion", comme on le nomme plus communément, et bien qu'il s'étend sur 7 km2, donne près de 430 000 km² de zone économique exclusive à la France. Une zone pillée par les pêcheurs de différentes nationalités. Un accord entre la France et le Mexique est en cours concernant la pêche autour de cet atoll français.
Le "Prairial" rejoindra également Golfito (Costa Rica), Balbao (Panama), Guayaquil (Équateur), Mejillones (Bolivie), Iquique (Chili) et sur le chemin du retour en Polynésie française, l'île de Pâques (Rapa Nui). 
Durant ce périple, la frégate prendra régulièrement part à des exercices conjoints avec les marines des pays hôtes, notamment à l'exercice "Team Work South" au large du Chili. Le "Prairial" qui a embarqué quatre-vingt dix hommes d'équipage sera de retour le 2 juillet à Papeete.

 "Clipperton" Un nouveau nom pour un groupe de musiciens fribourgeois qui se mettent en ligne avec leur musique jazzy : www.clipperton.ch< 30 mars, 2013f" width="15" height="15" hspace="5">"Clipperton: pas de rattachement aux TAAF" (27/01/07)
Clipperton "n'est pas rattachée aux Terres australes et antarctiques françaises (TAAF)", indique la cellule de communication du haussariat dans un communiqué, suite à une information erronée publiée par une agence de presse nationale et reprise par un quotidien local.
Le Parlement a bien décidé d'incorporer le "statut de l'île de Clipperton" à la loi de 1955 relative aux TAAF dans un titre II spécifique, précise le communiqué du haut-commissaire, qui précise que "le législateur a logiquement supprimé le décret du 12 juin 1936 qui rattachait historiquement l'île aux Etablissements Français de l'Océanie (EFO), ces derniers n'existant plus".
"Le Haut-commissariat de la République en Polynésie française garde l'entière autorité administrative sur l'île de Clipperton", conclut le communiqué.
(source TPM


Sept./Oct. 2006 Clipperton a été à l'honneur au 17ème Festival International de Géographie de Saint-Dié des Vosges qui a porté sur le thème « Les géographes revisitent les Amériques». Exposition photo, film, café géographique et conférence, le tout animé par le Pr C. Jost. 


20/12/2006 : "Le "Prairial" dans le Pacifique : Clipperton tricolore". - Deux bâtiments de pêche ont été interpellés au cours de la mission de contrôle des pêches illicites dans la zone économique exclusive de Clipperton par la frégate de surveillance "Prairial" qui a regagné Papeete mardi, après un périple de 25 000 km. (Tahitipresse)

25/09/2006 :
 " L'Etat soutient les campagnes de pêche à Clipperton" "Il est bien qu'elle [la ZEE] soit occupée par des pêcheurs français. Sinon, elle est pillée par les pêcheurs étrangers parce que nous n'y sommes pas présents" a commenté le Haut-Commissaire, Anne Boquet. (Tahitipresse)

21/02/2006 à 19:10 "Pêche illégale à Clipperton: 30 millions Fcfp d'amende pour les capitaines de trois navires étrangers !" (Tahitipresse) (voir aussi l'article en ligne de la revue "Cols bleus" dans "PARUTIONS")

15/12/2005 à 10:30 : "Vaeanapa", le 30eme thonier du Chantier Naval du Pacifique Sud pêchera à Clipperton"(Tahitipresse)
(Merci à Marie-Pierre Linan, correspondante à Tahiti, pour les informations et le suivi)

 Info Reuters 25/08/05 : PAPEETE - "La zone économique exclusive (ZEE) de Clipperton est désormais "mise en exploitation""
annonce l'Administrateur délégué de Clipperton, en Polynésie française, M. Rachid Bouabane-Schmitt.
" Cet atoll isolé dans le Pacifique est inhabité. Il se trouve à un peu plus de 6.000 km de Tahiti, territoire auquel il est administrativement rattaché, et à 1300 km du Mexique.
Sa zone économique est immense : 425.000 km².
 (ndlr : petite erreur récurente : 435 600 km² en fait) 
La souveraineté française ne se manifeste, sur place, que par le passage, une fois par an, d'un navire de la marine nationale, alors que sur l'atoll lui-même une station météo automatique fonctionne depuis le 7 avril 1980. L'ouverture à partir de ce mois-ci de cette zone à la pêche est prioritairement destinée aux pêcheurs français, dont ceux de Polynésie française, pour qui cette ZEE a été ouverte, a expliqué mercredi Rachid Bouabane-Schmitt dans La Dépêche de Tahiti.
Il s'agit aussi d'"affirmer la souveraineté de la France" sur cet îlot et sur la ZEE qui l'entoure, d'"obtenir des redevances des pêcheurs étrangers" et de "limiter le pillage de la zone", a-t-il ajouté. Si cette zone était officiellement inexploitée jusqu'ici, les autorités françaises savent que de nombreux pêcheurs d'Amérique du Sud viennent y capturer illégalement de grandes quantités de poissons. Récemment, le navire français "Prairial" a pris en flagrant délit trois navires, dont l'un chargé de plus de 1.000 tonnes de poissons. Confronté à une crise de la pêche hauturière en Polynésie française en raison d'un manque de poissons depuis deux ans, des armateurs de Tahiti ont fait savoir qu'ils étaient intéressés par une première campagne exploratoire à Clipperton. "Il faut se dépêcher", estime Rachid Bouabane-Schmitt, "car déjà quatre licences étrangères sont demandées". "Le fait de mettre cette zone en exploitation signifie aussi qu'il faut la gérer et la surveiller. Donc introduire des quotas. Le nombre de licences sera contingenté",
précise le Haut-commissariat.
Ces procédures se feront dans le cadre de l'IATTC (Inter American Tropical Tuna Commission), organisme dont la France est membre depuis 1973 et dont Rachid Bouabane-Schmitt vient d'être nommé commissaire. »

Source : Agence Reuters, Jeudi 25 août 2005 - 12:10 ; reprise par Libération et plusieurs organes de presse


Info "Recherche Bougainville" Certains anciens des Missions Bougainville essaient de retrouver tous ceux qui ont participé à ces Missions. Si vous en êtes, ou si vous en connaissez, vous pouvez nous laisser un contact ou des coordonnées que nous transmettrons. Vous en aurez rapidement des nouvelles. 

 

Actualité :

Nouvelles publications ? voir Parutions

© C.Jost 2016 - All Rights Reserved